Une semaine en juillet en Provence

C’est toujours la même histoire, pendant des mois vous n’avez pas grand chose à faire de votre peau. Vous tournez en rond, le frigo devient votre refuge et vous grossissez, ne vous étonnez pas, les gens sont faits comme ça. Tous ces apéros Sk…. ça laisse des traces.

A ce moment-là de l’histoire, quand vous constatez l’étendue des dégâts dans la glace, tout s’accélère. Tiens, ça me rappelle quelqu’un, mais je ne me souviens plus qui… à moins que … mais oui, c’est Yann Arthus… Donc tout redémarre sur les chapeaux de roue. Tiens, les roues ont des chapeaux maintenant ! Les choses à faire, les trucs à ne pas oublier, les projets qui bouillonnent, là en sourdine, mais sans répit dans un coin de votre tête, enfin ce qu’il en reste. Mais où est donc passée la douceur de vivre de l’ère Covid19 ? Où avons-nous mis nos belles et nouvelles habitudes ? Et que dire de nos espoirs d’un monde meilleur, plus solidaire, plus humain quoi ? Que nenni non point, comme dirait l’autre, chassez le naturel et il revient au galop. Oui, au galop, il a raison Yann, tout s’accélère, tout fout le camp aussi. Tout a disparu, ou plutôt tout redevient comme avant. Ou presque, ça dépend sous quelle étoile vous êtes nés, voire nés sous aucune étoile d’ailleurs. On revoit les débuts et on connaît la fin… vous aussi ? Ce qui est clair dans cette drôle d’histoire, c’est que l’expérience ne suffit pas. L’homme est ainsi fait il paraît. Et le monde ne suffit pas. Tiens ça aussi ça me rappelle quelque chose… Il y en a pour qui le monde n’est pas assez ! Des trains de satellites envoyés dans l’espace, c’est pas beau ça !

Le temps, cette notion tellement indomptable. Tel le Graal, il nous échappe à nouveau. Pour le retrouver ce temps et l’apprivoiser, prenons des vacances.
Cet été, en juillet, une semaine est disponible à L’Oustau de la Colline.
Venez, vous aimerez y prendre le temps, celui de vivre à votre rythme.

Bien à vous.
Nathalie

Des nouvelles de L’Oustau de la Colline

Le temps retrouvé

Ces derniers temps, nos vies ont été bousculées de manière imprévisible et soudaine. Après les premiers moments de sidération, nous avons réalisé que l’impensable était en train de se produire. Nous nous sommes sentis dépossédés de nos vies. De fait, contraints de réinventer autre chose, nous avons repensé nos journées avec plus ou moins de créativité.

J’ai aimé cette période. J’y ai retrouvé un peu de l’insouciance propre à l’enfance. Le bonheur de n’avoir aucune obligation, de ne ressentir aucune culpabilité à ne faire que ce qui fait du bien. Plus d’agitation stérile, tout se ralentit, se tait. C’est dans ce silence et ce temps retrouvé que je me suis souvenue d’un rêve d’enfant : Au début, l’atmosphère est calme, un blanc cotonneux enveloppe tout. Sérénité, harmonie dominent. Lentement d’abord puis crescendo, tout s’agite. Une foule informe et bruyante approche, comme un danger imminent. Le bruit fait place au silence et l’ombre de l’angoisse engloutit l’espace. Alors que tout semble perdu, lentement, la foule et le bruit s’estompent, puis, le silence et la blancheur éclatante s’imposent avec bonheur.

C’est un temps qui permet l’introspection. Que reste-t-il lorsque nous ne courons plus après un agenda surchargé, que nous ne cherchons plus à organiser les prochaines vacances à l’autre bout du monde, que nous nous satisfaisons avec délectation de nos imperfections ? Alors se pose la question du sens de la vie et nous devenons ce que nous sommes, nous nous révélons à nous-même. Et dans ce temps retrouvé, c’est nous que nous retrouvons.

L’Oustau de la Colline est peut-être votre prochaine destination, au cœur du Luberon et de la Provence. Là où chantent les cigales, où la chaleur invite à la sieste. Les vacances sont un temps béni pour se retrouver, pour oublier les rôles que nous jouons dans la société, au travail, dans notre communauté. Un temps retrouvé, pour soi, mais aussi pour la famille et les amis, un temps pour se retrouver et partager des moments de bonheur tous ensemble. Nous sommes heureux de partager avec vous ce bel endroit qui respire la joie et où tout n’est que calme et volupté 😉 A bientôt, prenez soin de vous et de vos proches.

Vous entendez les cigales …