C’est en septembre

La saison touche bientôt à sa fin, les nuits fraîchissent, le Mistral se lève plus souvent, les plages et les villages se vident de leurs touristes.

Une douce mélancolie s’installe, une ambiance très bien décrite dans la célèbre chanson interprétée par Gilbert Bécaud.

” … C´est en septembre
Quand l´été remet ses souliers
Et que la plage est comme un ventre
Que personne n´a touché
C´est en septembre
Que mon pays peut respirer… C’est en Septembre que je m’endors sous l’olivier.”

C’est à mon tour, non pas de dormir sous l’olivier, mais de retrouver l’Oustau de la Colline et d’en prendre soin. Et peut-être si tout va bien, laisser quelques traces sur les plages désertées ou me balader dans les villages assoupis pour apprendre encore de ce magnifique coin de France. Le Vaucluse, ce département qui recèle tant de richesses et de beautés.

L’été a fait vivre la maison. Du 29 mai au 20 septembre elle a accueilli des familles et des groupes d’amis. Elle leur a beaucoup plu et ils ne sont pas rares ceux qui projettent déjà d’y revenir. Ivana a déjà réservé deux semaines en juillet prochain 😉

Un grand et sincère MERCI à tous pour votre confiance et votre compréhension. Oui, car tout n’a pas été sans accrocs et la piscine nous a donné du fil à retordre ! N’est-ce pas Lydia 😉

Cette nostalgie d’un été qui ne reviendra plus mais qui laissera la place au suivant, peut-être, si tout va bien. Cette mesure du temps comme une empreinte, un renouveau porteur d’espoirs et de rêves qui revient tous les ans. Nous ne faisons que passer, comme tous ces étés engrangés, déjà …

Savoir partir pour revenir, encore un été, encore !
Bien à vous.
Nathalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code